Pour que ça fonctionne

Le site où sera installé l’aménagement fruitier doit posséder certaines caractéristiques qui sont d’une importance capitale et non négociables pour le succès de l’implantation et la pérennité du projet. Le site doit profiter d’une exposition dite « plein soleil » toute la saison; il doit donc recevoir un minimum de 6 heures d’ensoleillement direct par jour. Cette intensité d’ensoleillement permet aux plantes de croître à leur plein potentiel, aux arbres d’être plus compacts et fournis, et aux fruits d’être plus sucrés, colorés et goûteux.

Le site doit être bien drainé jusqu’à une profondeur d’au moins 1 mètre (4 pieds) en toute saison. Bien sûr, lors de la fonte des neiges, le sol se sature en eau, ce qui est un processus important et utile, mais, par la suite, les arbres ne doivent pas se retrouver dans une baissière où l’eau s’accumulerait lors de grosses pluies, ce qui ferait pourrir les racines.

Le site ne doit pas non plus être un endroit où de grandes quantités de neige seront poussées ou soufflées, car le jet de neige et la machinerie peuvent briser les branches et endommager les arbres, nuisant ainsi à leur bon développement.

Finalement, pour éviter les plaintes, il est fortement suggéré que les arbres ne soient pas placés à un endroit où ils surplomberaient des espaces de stationnement ou des passages piétonniers pavés pour éviter les bris, salissures, blessures et autres problèmes occasionnés par des fruits tombés au sol.

FAQ

Les fruits qui sont laissés pour compte dans les arbres après la date de cueillette suggérée peuvent devenir un problème. Lorsqu’ils tombent au sol et se décomposent, l’endroit devient glissant et salissant et tend à attirer les guêpes. Il sera donc important de faire la promotion des vergers urbains pour éviter que le problème des fruits pourrissants ne survienne et pour que les citoyens soient les premiers à bénéficier des fruits.

Des affiches indiquant qu’il est permis et encouragé de cueillir les fruits amèneront sûrement les passants à s’intéresser aux plantes, et les panneaux explicatifs installés près des plantes et des arbres offriront aux visiteurs tous les renseignements nécessaires afin de prévoir le temps de cueillette de chaque fruit. Comme des fruits sont disponibles en tout temps à partir de juin, on peut s’attendre à ce que les gens du voisinage et des alentours découvrent le site et y reviennent assez fréquemment pour cueillir tous les fruits une fois mûrs.

Nous vous suggérons également d’offrir les fruits excédentaires à des organismes locaux venant en aide aux personnes dans le besoin. Nous nous ferons un plaisir de vous les présenter, d’assurer une utilisation optimale des fruits et de participer à notre devoir civique en redonnant au prochain.

Bien des villes avant-gardistes ont essayé d’introduire des arbres fruitiers en milieu urbain. Leur principale erreur a été de remplacer des arbres de bord de rue par des arbres fruitiers. L’idée en soi n’était pas mauvaise, mais son application a généré tout un lot de problèmes : fruits qui tombent sur des passants et sur les voitures stationnées sous les arbres; trottoirs glissants et collants; arbres dont les branches ont été coupées pour permettre de passer en dessous, mais dont la hauteur a rendu impossible l’accès aux fruits; arbres soumis à la pollution et aux sels de déglaçage qui les empêchaient de produire en abondance. Donc, même s’il pourrait sembler plus facile de remplacer des arbres par d’autres, ce n’est simplement pas une bonne idée, et l’aménagement d’un verger urbain viendrait offrir tous les bienfaits sans les inconvénients.

En temps normal, oui, mais pas avec nous. Explication : lors de l’implantation de nos arbres, nous effectuons une analyse approfondie du sol qui nous permet de corriger toutes les carences qui pourraient empêcher les arbres de se développer à leur plein potentiel. Ainsi, les arbres sont vigoureux et sains et n’ont pas besoin d’un traitement annuel. La correction des sols adaptée à chaque site garantira que les arbres se développeront bien, qu’ils résisteront à l’hiver et qu’ils produiront d’abondantes récoltes chaque année.

Par contre, il y a un élément contre lequel nous ne pouvons rien : la météo. Un gel tardif ou un épisode de forte grêle sont des incidents naturels contre lesquels il est impossible de nous prémunir et qui menacent tous les producteurs de fruits, c’est pourquoi nous ne pouvons jamais garantir la réussite totale d’un projet. Cependant, en combinant un sol parfaitement balancé et une sélection de plantes fruitières qui résistent bien aux maladies les plus communes, nous pouvons nous attendre à des fruits qui seront très appétissants sans devoir être traités.

Nous suggérons fortement que l’entretien soit assuré par l’équipe de Délicieux Décors durant les 4 premières années du contrat. Ce qui veut dire que vous n’aurez pas à vous occuper de la taille et de l’arrosage des végétaux ni de l’entretien du site. Par contre, si vous choisissez de prendre en charge l’entretien du site, une formation pour les horticulteurs qui auront à entretenir l’aménagement pourra leur être offerte. Grâce à cette formation, ils auront une bonne compréhension des particularités que comporte l’entretien d’arbres fruitiers et des méthodes favorisant la pérennité des récoltes. Une fois tout cela compris, l’entretien d’un arbre fruitier n’est pas plus exigeant que celui de tout autre aménagement paysager.

Les abeilles sont nos alliées, et nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour leur venir en aide. Ce ne sont pas des insectes agressifs, sauf si directement attaquées, donc elles ne causent généralement pas de problèmes. De plus, elles sont indispensables à la pollinisation. Dans le cadre de nos aménagements, nous avons une relation bilatérale avec les abeilles : d’un côté, elles butinent les fleurs et nous permettent d’avoir des récoltes; de l’autre, nous leur offrons un festin de fleurs tout au long de la saison de croissance. Effectivement, tous nos arbres se couvriront de fleurs dès le printemps, et comme nos aménagements comprennent également des dizaines de vivaces florifères aux périodes de floraison variées, les abeilles auront accès à de la nourriture en continu. Cette cohabitation entre les plantes fruitières et florifères est d’ailleurs un des attraits de nos vergers urbains.

Quant aux guêpes, elles sont les plus agressives de nos alliées jaunes et noires. Par contre, elles nous aident en mangeant les pucerons et une panoplie d’autres insectes nuisibles pour les arbres fruitiers et les plantes ornementales. Elles participent aussi un peu à la pollinisation. Malheureusement, les guêpes ont bien mauvaise réputation et sont souvent vues comme des pestes à anéantir.

Les poubelles publiques sont souvent attirantes pour les guêpes; c’est pourquoi un entretien régulier et adéquat des sites est primordial pour réduire le plus possible la présence de ces insectes. Pour vous donner un exemple, lorsqu’on se rend dans des vergers commerciaux pour y cueillir des pommes, on ne remarque pas plus de guêpes là-bas qu’ailleurs. C’est dû au fait que les pommes y sont ramassées systématiquement avant qu’elles ne tombent au sol. Il en va de même pour nos aménagements, car ce ne sont pas les fruits dans les arbres et les arbustes qui intéressent les guêpes, mais ceux qui sont très mûrs et très sucrés laissés au sol. Pour prévenir ce problème, le service de ramassage des fruits tombés est effectué lors des visites d’entretien et est compris dans le contrat.